Tom Larédo

Après des jours de recherches, j’ai enfin trouvé le premier photographe qui a bien voulu répondre à mes questions.

J’ai toujours aimée ce métier,j’ai meme voulue entrer aux Beaux Arts pour devenir photographe artistique, mais pour les raisons qui sont les miennes, j’ai pas pu aller au bout.Il n’empeche que je suis très fan de photographie, que ce soit des paysages, des animaux, du portait, du dénudé, mais j’ai une grande préférence pour  les photographes qui ont leur propre univers, et qui apprécient travailler avec des modèles dites alteratives.

Trêves de monologues sur mes motivations pour vous expliquer ma passion pour la photo,laissons place au photographe.

Depuis quand pratiques tu ?

J’ai, comme pour beaucoup j’imagine, commencé mes premières photos avec un appareil jetable quand j’étais gamin. Mes parents m’ont ensuite offert un argentique auquel je n’ai pas prêté énormément d’attention. Il a ensuite fallu attendre mes 18 ans pour que je me ré-intéresse à la photographie. Si on compte à partir de ce moment là, je pratique donc depuis environ 7 ans.

Qu’est ce qui t’as donné envie de devenir photographe?

Un jour, un ami et moi devions nous occuper de trouver un cadeau pour l’anniversaire de deux de nos amis. Comme cet ami avait un appareil photo, nous nous sommes lancés dans un projet de calendrier au style « Dieux du stade » avec tous nos amis proches. L’idée était de reproduire le style du célèbre calendrier mais en cachant nos parties intimes avec un objet qui nous représentait… Je vous laisse imaginer la scène… On a beaucoup rit, et comme ce qui nous fait rire nous marque, cet événement m’a tellement plu que j’ai voulu essayer de découvrir le monde de la photographie.

Quelles ont été les étapes importantes dans ton apprentissage de la photographie ?

Après cet épisode du calendrier-cadeau, j’ai lâchement commencé à emprunter le réflex de ma mère (un Nikon D60), réflex que je venais de lui offrir avec l’aide de toute ma famille pour ses 50 ans (oui je sais, c’est moche, j’ai piqué le cadeau de ma mère…). J’ai tout de suite commencé à me renseigner sur les techniques photographiques de base en me rendant notamment sur le forum bien connu « Virus Photo ». Ce forum, en plus de mettre des articles à disposition, permettait (et permet toujours d’ailleurs) de poster nos photos et de pouvoir lire et déposer des commentaires (à l’instar du groupe « F/1.4 Critique 2.0 » sur facebook, qui n’existait pas à l’époque). J’ai donc posté quelques photos, reçu quelques claques, mais aussi de très bons avis construits. J’ai ensuite continué à me renseigner sur les techniques tout en continuant de faire mes petits tests chez moi. C’est à cette époque que j’ai décidé d’acheter du matériel, déjà pour arrêter de subtiliser celui de ma mère mais aussi pour étoffer mon matériel. J’ai donc acheté un Nikon D90, deux lampes de chantier et un tissu blanc pour me confectionner un studio homemade… Mon set a beaucoup changé depuis mais c’est grâce à ces essais que j’ai commencé à mettre un pied dans le fabuleux engrenage de la photographie.
As-tu pris des cours ou as-tu appris en autodidacte ?
Etant informaticien de formation/profession, je n’ai jamais reçu de cours institutionnels de photographie. Cependant, avec internet, peut-on encore affirmer être véritablement « autodidacte » ? Internet est une véritable mine d’information sur une infinité de sujets. J’ai regardé des milliers de vidéos, lu des centaines de tutoriels de techniques et de magazines sur la photo et/ou la retouche… Du coup, je ne suis pas sûr de pouvoir dire que je suis autodidacte.
Es-tu professionnel ou dois-tu travailler à coté ? 
J’ai récemment effectué les démarches pour être micro-entrepreneur (statut anciennement nommé « auto-entrepreneur ») en photographie. J’ai donc un numéro SIRET et suis déclaré à la chambre des métiers dans le cadre des « activités photographiques ». Cependant, je suis avant tout informaticien en profession principale et suis salarié en tant qu’Administrateur Systèmes dans ce domaine. Je cumule donc ces deux activités.
Comment choisis-tu les modèles ? As-tu des critères de sélection ?
Pour moi, tout dépend du contexte. Si l’on parle de « choisir » un modèle, c’est déjà que le modèle n’est pas notre client. On est donc soit dans une situation où l’on a un client qui a besoin d’un visuel dans lequel il y a un modèle (pour présenter un vêtement, un bijoux ou toute autre chose…), soit dans une situation où l’on a un projet personnel pour lequel on a besoin d’un modèle. Dans le premier cas, c’est les besoins du client qui fera le choix du type de modèle, et dans le second c’est à mon entière décision. Personnellement, quand je cherche un modèle pour un projet personnel, j’ai souvent une idée en tête en terme de morphologie mais ce qui prime pour moi c’est avant tout le caractère de la personne et ce qu’elle dégage. J’ai travaillé avec pas mal de modèles dont mon shooting était leur premier, c’est quelque chose que j’aime faire, justement parce qu’elles n’ont pas encore été modelées par des agences de mannequinat et parce que d’expérience, le shooting ne peut que bien se passer 🙂

893912_559910034034138_8284059_o

Essaies-tu de passer des “messages” à travers tes photos?
Parfois oui, parfois non. Et le plus souvent c’est non. Ce que je cherche à transmettre, ce n’est pas forcément un message mais plutôt une émotion. Après, j’aime beaucoup la photo de mode, et là le but n’est pas l’émotion en général, vous en conviendrez 😉 Il m’arrive quand-même d’avoir des projets dans lesquels je cherche véritablement à exprimer quelque chose. Je pense par exemple à mon dernier projet personnel nommé « Golden Box » dont les premières images sont sorties cette semaine sur facebook. Je compte d’ailleurs exposer cette série sur Grenoble d’ici quelques temps pour pouvoir parler de ce projet et de ce qui m’est passé par la tête.
Si tu pouvais choisir des modèles avec qui travailler, n’importe qui dans le monde, avec qui travaillerais-tu et pourquoi?
Je crois qu’il n’y a pas besoin de faire plus de 20km autour de chez soi pour être certain de trouver la perle rare. Il y a des gens d’une beauté incroyable tout autour de nous. Après, il ne suffit clairement pas d’être beau/belle pour être un bon modèle, mais il y a beaucoup de gens qui s’en sortent très bien et qui connaissent leur corps et leur image tout autour de nous, et ces personnes là font souvent de très bons modèles.
Quels sont tes inspirations pour tes shootings ?

J’ai deux thèmes principaux qui lient tous mes « gros » projets personnels en général : la couleur et le mouvement (ou le fait de figer justement). J’aime ce qui est très graphique, quitte à refaire ce que 10000 photographes ont fait avant moi, et même en mieux que moi. J’aime la danse, le mouvement… Nombre de mes modèles ont déjà fait de la danse dans leur carrière, ont été pompom girl ou gymnastes… Et ce n’est pas un hasard ! 🙂
Quel genre de photo préfères tu prendre ?

Les photos de mode et mes projets personnels. Ceux qui suivent mes travaux pourront attester de cela 🙂 Mais finalement, j’aime la photographie de manière générale parce-ce que c’est une activité qui allie art et technique à la perfection. Je suis un homme de technique, j’aime l’art, donc j’aime la photographie.

56998_479777665380709_1706616875_o

Avec quel matériel travailles-tu ? Des envies de nouveaux matériels ?
Au fil des années, mon set a beaucoup changé. Aujourd’hui, j’ai un Nikon D800, 3 objectifs (un Nikkor 70-200mm f/2.8 VR, un Nikkor 24-70mm f/2.8 et un Nikkor 50mm f/1.4 G), un sac Lowepro, un trépied, des réflecteurs, 4 softbox, un trépied girafe, un bol beauté, un flash cobra, 3 flashs studio, 3 fonds sudio, une télécommande, des déclencheurs radio, un intervallomètre… Bref, j’ai BEAUCOUP (trop) de choses… D’ailleurs j’en vends certaines si vous êtes intéressés ! Je commence également à lorgner sur certains objectifs (le Samyang 14mm f/1.8 et le Nikkor 85mm f/1.8) et sur un flash cobra TTL… Des dépenses, toujours des dépenses…
 
Quels sont les sujets qui te plaisent actuellement, et sur quoi travailles-tu ?

En ce moment, je me focalise sur deux aspects de la photographie : les techniques avancées de retouche et le droit autour de la photographie. Pour ce qui est de la retouche, je travaille depuis plusieurs années sur Lightroom et je suis actuellement en train d’apprendre des techniques très sympa avec Photoshop. Concernant le droit autour de la photographie, je suis en train de termine un bouquin TRES TRES TRES… TRES instructif concernant les différents statuts juridiques du photographe. Ce livre couvre des tonnes de sujets très intéressants (comme la photographie d’art) et s’avérera utile à toute personne curieuse de savoir comment on peut vendre ses services et ses tirages en tant que photographe. Le livre se nomme « Vendre ses photos, 4ème édition », il est écrit par Joëlle Verbugge, une juriste spécialisée dans les questions liées au droit autour de la photographie. Un vrai régal !
Que penses tu de la scène alternative en Isere ? 

Plusieurs modèles se présentent comme étant « alternatifs », souvent des personnes tatouées, ou au look « différent »… Personnellement, je ne m’y connais pas vraiment dans ce domaine mais j’ai plusieurs contacts qui devraient mener prochainement à des collaborations. Wait and see.
As-tu déjà travaillé avec des modèles alternatives ( femmes percées, tatouées, avec un look “anormal), et si oui observes tu une différence avec les modèles dites classiques?
Jamais, comme je le disais. Mais je ne manquerai pas de tenter des shootings avec ce type de modèle.


Comment contactes tu les modèles avec lesquels tu veux travailler?

Par facebook et à des soirées spécialisées dans la rencontre et le partage autour de la photographie. Ces deux biais sont des mines infinies de rencontres incroyables, pourquoi s’en priverait-on ? Souvent, je lance des appels à candidature pour mes projets directement sur ma page Facebook de photographe, annonce que je partage ensuite sur des groupes spécialisés dans la rencontre de photographes / modèles / MUA&H (Make Up Artists & Hair Sylists).

12747905_1175111822513953_7244409963043730439_o

Essuies tu des refus parfois ? Pourquoi?
Je demande rarement à des modèles en particulier pour un projet sans les connaître ou avoir déjà parlé avec eux un minimum. Cela fait que j’ai assez peu de refus de la part des modèles en question. Après, il arrive aussi que je demande à un modèle en présentant un projet et qu’elle refuse pour divers raisons. La photographie est un art, et le travail d’un artiste ne peut pas plaire à tout le monde. Parfois mon travail ne plait pas, ou le projet proposé ne convient pas au modèle. Parfois aussi certains modèle refusent simplement les collaborations (ou plutôt font croire qu’elles refusent car souvent on apprend par un collègue qu’elles ont collaboré le lendemain avec un photographe plus connu).
Passes-tu beaucoup de temps à retoucher tes portraits ?
Tout dépend du type de portrait et du type de projet. Souvent, plus le projet est important et plus la retouche est longue, mais ce n’est pas une généralité absolue. Il m’arrive de sortir des images brutes de capteur, et d’autres fois de passer 9h à la retouche d’une seule image. Et ce n’est pas une histoire de qualité initiale de la photo à la prise de vue. Parfois, le type de rendu escompté demandé une retouche spécifique, et parfois non.
Quels sont tes projets pour 2016?
J’ai de nombreux projets pour 2016. Un projet de pole dance, un projet de drapés, plusieurs projets de bodypainting, des projets de lingerie en Light Painting, des projets de mode… J’ai aussi des projets liés à l’activité de photographe comme la création de mon site web (qui devrait être mis en ligne d’ici quelques semaines), l’édition de mes flyers, la finalisation de mes grilles tarifaires… Tout cela arrivera au fur et à mesure de mes envies et de mon temps libre 🙂
Toutes les photos publiées dans cet article sont la propriété de Tom Laredo
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :