Voix de femmes : Angela Gossow

Deuxième article sur des femmes dont la voix me plait, ou qui a une importance pour moi.

Cette fois ci, on change complètement de genre musical,puisqu’on passe au  death metal mélodique, avec l’ex chanteuse du célébrissime groupe suédois Arch Enemy.

 

aeangela

Je me suis mise assez tard à Arch Enemy,je n’ai pas le souvenir exact, mais je devais encore trifouiller dans les clips métal de Youtube quand je suis tombée sur My Apocalypse,tiré de leur album Doomsday Machine,sorti en 2005.Je me souviens très bien que la musique s’est lancé sans que je ne vois le clip, car je devais être en train d’écrire,et j’ai tout de suite adorée la voix de la chanteuse…Sauf qu’au départ, j’étais persuadée….que c’était un homme…Et j’ai été surprise de voir qu’en fait, c’était une femme,assez menue de surcroît, qui avait un immense panel vocal.

Pour la petite histoire, il faut savoir qu’Angela Gossow n’en était pas à son coup d’essai quand elle intégra Arch Enemy.En effet, elle n’avait que 16 ans lorsqu’elle intégre son tout premier groupe, Asmodina avec lequel elle sort quatre démos : Your Hidden Fear (Demo, 1991), The Story of the True Human Personality (Demo, 1994), Promo  (Demo, 1996) et Inferno (1997)

Après le lycée, elle commence à travailler comme stagiaire pour une compagnie publicitaire, et se spécialise dans le marketing en ligne. Elle commence en parallèle des études universitaires en économie. En 1997, elle forme un nouveau groupe de death metal nommé Mistress avec lequel elle sortira trois démos, Promo (Demo, 1998), Worship the Temptress (Demo,1999)  et Party in Hell (2000)

C’est en commençant à travailler pour un magazine musical en ligne qu’elle aura l’occasion de rencontrer les membres d’Arch Enemy, au cours de leur tournée Burning Bridges en 1999 à Bochum en Allemagne.

Elle donne une cassette démo de Mistress à Christopher Amott , le guitariste d’Arch Enemy. Le groupe écoutera cette cassette et sera assez surpris par le fait qu’elle maîtrise la technique du chant gluttural (typique du death), et lorsque Johan Liiva quitte le groupe fin 2000, c’est tout naturellement que Michael Amott (le fondateur du groupe et par ailleurs frère de Christopher) fera appel à Angela pour le remplacer. Sa tessiture est mezzo soprano, avec du death growl.

Elle sera la chanteuse du groupe de 2001 à 2014 et sortira six albums : Wages of Sin, en 2001, Anthems of Rebellion,en 2003, Doomsday Machine en 2005, Rise of the Tyrant en 2007, the Root of All Evil en 2009 et Khaos Legion en 2011.

Les paroles des chansons d’Arch Enemy ont souvent un fond revendicatif, recourant à des termes proches de la vindicte révolutionnaire et des soulèvements populaires contre toutes les formes d’oppression. Angela Gossow déclare être végétarienne, anarchiste et athée.

En septembre 2011, le groupe approfondit cette orientation en s’associant à l’ONG Amnesty International  qui sera présente sur la plupart des dates de la tournée nord-américaine. Angela Gossow  déclare à ce sujet : « ceux qui oppressent les masses doivent affronter la Justice […] La scène metal est non-conformiste, […] sortons dehors et soutenons la cause ! ». À la suite du succès de cette collaboration, le groupe poursuit son association avec Amnesty International lors de leur tournée européenne Khaos Over Europe, du 8 novembre au 22 décembre 2011, il apporte ainsi son soutien à la campagne Exprimer la liberté de l’organisation.

Dans le clip vidéo du titre Cruelty Without Beauty paru en 2012, le groupe dénonce le mauvais traitement infligé aux animaux, notamment dans le cadre de la recherche scientifique.

 Bien évidemment, j’ai été assez surprise de la voir quitter le groupe en 2014, car pour moi elle en était la voix,le porte parole,et personnellement j’aime beaucoup moins la nouvelle chanteuse.

Angela Gossow représente pour moi une de ses femmes qui en a dans le pantalon comme on dit vulgairement, elle avait une vox d’une énergie folle, et je comprenais très bien ce qu’elle growlait,sans avoir besoin des paroles,ce qui est assez rare dans les autres groupes qui growlent. Elle avait aussi un charisme immense et imposait le respect comme frontwoman d’un des plus gros groupes de metal contemporain du monde.

J’ai commencée à apprécier et à écouter la musique d’Arch Enemy au lycée, et à cette époque j’étais une ado mal dans sa peau, avec très peu d’ami(e)s,et dont beaucoup se moquaient, sa musique m’a montrée que oui on peut etre une femme et faire du metal de gros bourrin,en y mettant des références aux problèmes sociétaux,et économiques actuels,qu’il ne fallait pas avoit peur de ses opinions, et que rester droite face à l’adversité c’était possible.

A cette époque, j’écoutais beaucoup de metal que je considérais engagé, comme System of A Down,Gojira,Lofofora, Rage Against the Machine,parce qu’éveil à la politique oblige, je me nourrissais de tout ce qui me semblait un tantinet engagé,et puis j’avais une immense rage en moi, et pour toutes ses raisons Arch Enemy s’est vu annexé à la liste.Aujourd’hui encore j’écoute ce groupe, mais je préfère écouter les albums où Angela chantait

Arch-Enemy2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :