Mes inquiétudes face à l’avenir de la musique

Il y a quelques jours, je suis tombée sur un live d’Iggy Pop sur Arte, et ça m’a permis ces réflexions sur la musique.

loreal-miss-manga-mega-volume-punky-022

Je ne sais pas trop pourquoi mais je me suis soudain dit que même si je connais mal l’oeuvre de cet artiste,j’aurais au minimum un petit pincement au cœur lorsqu’il décédera, et en plus de ça j’aurais sans doute jamais l’occasion de le voir en concert.

De fil en aiguille,j’ai repensé à tous ses grands artistes morts il y a peu de temps,que je n’ai pas eu la possibilité de voir en live,les derniers en date étant David Bowie et Lemmy, bassiste et chanteur de Motorhead,mais la liste de grands artistes nous ayant quittés en ce début de XXIieme siecle est longue : Ray Charles, Lou Reed ,James Brown, Prince, Whitney Houston, Michael Jackson ou Joe Cocker, et dans un registre plus franco français : Alain Bashung, Jean Ferrat ou Georges Moustaki.

J’ai l’impression que tous les musiciens, tous les chanteurs talentueux disparaissent et que leur relève  n’existe pas(encore) ou du moins n’a pas encore acquis le niveau de célébrité de leurs prédécesseurs. Je suis très inquiète pour le futur de la musique,qu’elle soit mainstream ou underground.

Et je crois que c’est pour ça que je prends beaucoup de plaisir à aller voir en concert des géants musicaux, qui font partie de mon Panthéon musical, et avoir été témoin de ses parts d’Histoire, qui ont fait la musique du XXième siècle. Personnellement,dans le paysage musical global, je ne vois pas quel artiste pourrait avoir une carrière aussi riche, tumultueuse, palpitante et scandaleuse que certains artistes dont j’apprécie l’oeuvre.

Je n’ai pourtant que vingt ans mais sur l’entièreté de la musique que j’écoute au moins 95% date d’au moins dix ans, et les artistes que j’apprécie le plus sont tous morts ou sont très agés.je ne me sens pas ou peu d’atomes crochus avec la scène pop contemporaine, et même la scène dite alternative me laisse en grande majorité plutôt dubitative.

J’ai l’impression qu’aujourd’hui même la scène rock/métal/punk fait partie du star system. Des groupes comme Green Day par exemple, qui se revendiquent comme faisant du « punk rock » ont dénaturés l’essence de cette musique pour la transformer en vomi pop punk aussi subversif qu’une chanson des One Direction.

Ils ont perdu l’essence du mouvement : le coté Do It Yourself,on se débrouille avec ce qu’on a, et surtout on emmerde ou au moins on se fout de la société… Alors qu’est ce que ça a de punk d’aller pousser la chansonnette aux Grammys ?

Evidemment, il y a sans doute des exceptions,comme Arch Enemy lorsque Angela Gossow était chanteuse peut être. Leur musique garde un coté très subversif voir corrosif, et bénéficie d’une visibilité relative dans le monde du métal.

Personnellement, j’aime l’époque où le fossé entre ces deux mondes était plus pronfond, où la séparation était plus visible. Même si évidemment la scène alternative existe toujours, la véritable s’est retrouvée reniée au rang d’underground, au sens propre du terme  » sous terre » : je veux dire par là que la partie visible de la scène alternative s’est retrouvée sous les projecteurs,profitant parfois d’une visibilité aussi grande que les artistes mainstream. La partie cachée de l’iceberg, elle n’en profite pas et reste dans l’ombre et peine à trouver son public et à en vivre.

J’aime l’époque où la scène alternative était vraiment une deuxième force culturelle,qui vivait dans le paysage musical mondial d’égal à égal avec la scène mainstream, mais dont le reste du monde avait peur, ou du moins trouvait que c’était réservé à un petit nombre d’asociaux inadaptés.Maintenant j’ai l’impression que le gros de ce qui était underground s’est fait vampirisé par la culture mainstream ( les grandes marques qui vendent des T-Shirt de groupes de hard rock,ou de métal, des mascaras « punk »,ou le phénomèle des « vampires » qui ont « gothisés » la société par certains aspects)

J’ai ensuite repensé à une phrase que m’avait dit un de mes profs d’anglais quand j’étais encore au lycée, qui a une culture musicale immense,et grâce à qui j’ai développé l’ambition de devenir prof à mon tour, et l’envie de développer ma culture musicale à mon tour : » Quand le rythme de la musique change, les murs de la ville tremblent »Cette phrase m’avait frappé à l’époque, tant elle a pu être vrai dans le passé.Qu ‘on parle de tous les grands genres musicaux inventés au XX ième siècle, du blues, du jazz,du rock’n’roll, du reggae, du punk, du hard rock, du métal et même du rap à ses débuts, tous ses genres musicaux ont amenés des changements sociétaux,sociaux et politiques très larges.Malheureusement je crois que dans l’époque où nous vivons, cette phrase n’a plus de sens.

Bien sûr, je ne parle que de mon point de vue mais j’ai l’impression que la musique a perdue sa portée subversive et son caractère original.Je ne veux pas paraitre défaitiste, mais je ne suis pas certaine que ça ira en s’améliorant.

Parfois aussi, je me demande ce que serait devenu les artistes que j’apprécie s’ils n’étaient pas morts et auraient survécus jusqu’à aujourd’hui, et je pense surtout aux membres du « 27 Club », ces artistes nous ayant quittés dans leurs vingt-septième année.Je me demande parfois ce que serait devenu Kurt Cobain, et je crois qu’il se serait de toutes façons tirer une balle quand il se serait rendu compte qu’une de ses chansons ( Come as you are ) était aujourd’hui un des slogans phares du géant de la malbouffe McDonald’s.

Ou comment Janis Joplin aurait réagi à la façon dont on a récupéré certains traits des « hippies » pour en faire des tendances : le mascara Hipy Chic, le tye and dye sur les vêtements revenu à la mode,… On pique ce qui peut être bankable en oubliant leurs origines, je trouve ça vraiment déplorable

téléchargement

 

 

De ce que je vois,même le rock de ses dernières années a perdu sa visée subversive, en tout cas  celui qui est sous le feu des projecteurs, dont on fait la promo. Le coté subversif s’est perdu pendant que le rock fondait en une guimauve informe et sans saveur pour rentrer dans le moule musical contemporain. On donne peu ou pas de place à la nouveauté talentueuse, laissant juste se développer des chanteurs aseptisés, sans aucune originalité.Et si certains en ont un peu elle semble aspirée dans la grosse machine occidentale qui transforme tout en guimauve, il n’y a qu’à voir Korn en duo avec Skrillex

 

Beaucoup de groupes que ma génération écoutait qui avait peut être un petit peu de talent comme Simple Plan ou All American Rejects, ou No Doubt, ont tous effectués un virage electro, ôtant beaucoup de leur sonorité rock, et c’est encore plus flagrant pour Gwen Stefani, qui est passé de No Doubt à un tout autre genre en carrière solo

J’ai ensuite essayé de me demander comment on en était arrivé là, de qui s’était la faute au final ; était ce à cause du public underground qui souhaitait plus de reconnaissance du commun des mortels et donc a laissé bon gré mal gré une partie se faire bouffer, ou de l’industrie musicale qui en s’y intéressant à cause de l’argent qu’il était possible de se faire dessus, l’a complètement dénaturé en la rendant aussi subversive qu’une chanson de Kendji Chirac ?

Le XXIième siècle poursuivant sa course folle, les artistes du XXième siècle s’éteignent un à un, et comme j’ai pu le dire auparavant j’ai vraiment du mal à trouver leurs héritiers dans toute cette soupe indigeste et superficielle, vous m’excuserez mais ce n’est pas Bieber, Katty Perry et autres Rihanna qui vont révolutionner quoique ce soit avec leur musique insipide, sans profondeur et édulcorée.

Comme je le disais,on peut observer que le monde du métal s’est fondu dans la culture mainstream : entre ceux qui reprennent des tubes pop, l’initiative Punk goes pop, ou Alice Cooper qui collabore avec Kesha

Voilà, tout ça pour dire qu’il est grand temps d’accorder plus de crédit à la véritable scène alternative, ces petits groupes qui répètent dans leurs caves et n’appartient pas (encore) au circuit,et je crois que les héritiers des génies d’hier ne sont pas prêts d’être mis sur le devant de la scène.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :