Pourquoi je ne veux pas d’enfants

Toi humble mortel qui a du tomber dans les pommes en lisant le titre de l’article, je ne te félicite pas.

Non sérieusement, j’avais envie de vous expliquer pourquoi je ne veux pas d’enfants, et même aux personnes qui m’expliquent tendrement que  » si tu n’as pas d’enfants tu ne seras pas comblée », voir  » c’est le destin de toute femme de procréer » ( bon elles disent pas ça comme ça mais ça revient au même.)

ob_a7977a_plus-d-enfants

Depuis petite, j’ai une sainte horreur des enfants, et je pensais n’en être qu’une à moitié, parce que même si j’ai eu une enfance faite de jeux, de bêtises, je me considérais plus comme une adulte et regardait parfois le monde de l’enfance avec dédain… En grandissant, j’ai toujours été mal à l’aise quand j’avais des gamins autour de moi…Que ce soit mes neveux, ou des enfants que je connaissais pas…J’ai jamais su comment me comporter avec eux,m’en occuper, jouer avec eux… J’ai toujours été plus à l’aise en compagnie de personnes plus agées…

Après, je ne veux pas d’enfants aussi d’un point de vue physiologique : non mais sérieux à qui ca peut donner envie de prendre des dizaines de kilos, avoir des vergetures plus nombreuses que les nationales de France, les seins qui grossississent mais dont les veines ressortent comme celles d’un héroinomane, et avec des montées de lait beurk… Après 9 mois de tortures, où tu as plus l’impression d’être maitresse de ton corps, où t’as vomi toutes tes tripes, où t’avais mal partout en permanence, et où ton mec ( s’il ne s’est pas barré cherché des clopes pour ne plus jamais revenir) te touche plus, alors que t’as la libido d’une actrice porno, après tout ça, tu dois souffrir le martyr pour pondre ton enfant…Et au moment où tu pourrais te dire que la torture est finie, ben t’en as pour vingt ans minimum…

D’un point de vue financier un gamin ( voir plusieurs si vous êtes des fous d’avor retenté l’expérience de parentalité après un seul mouflet), c’est un putain de puits sans fond !

Réfléchissez y : les couches, la bouffe, les vetements ( qu’il faut changer tous les mois ou quasi quand ils sont petits),les jouets, les nounous, la crèche les sorties, les glaces, les crepes, et autres sucreries qu’ils te réclament en se roulant par terre,les visites chez le médecin, puis arrive l’école : les fournitures scolaires, les transports en communs, les abonnements aux sports, aux activités extra scolaires, l’argent de poche, les jeux vidéos, les ordinateurs, les consoles de jeux, sans compter la literie qu’il faut changer quand ils grandissent, les frais d’hopitaux ( ben oui fallait pas lui payer son putain d’abonnement de ski si vous vouliez pas qu’il se pète un bras), les colonies de vacances, et puis une fois adultes, se porter caution pour leur appart, payer le permis, la voiture, l’assurance,… ( bon bien sur la liste est pas exaustive, certains parents payeront moins de choses, d’autres plus encore)

D’autre part, d’un point de vue totalement narcissique, moi de voir un gamin grandir, ca me rapelle juste horriblement que moi j’ai passée l’âge de grandir, et que ça y est je suis passée du mauvais coté de la pente, je ne « grandis » plus, je viellis…Et pour moi avoir un gamin, ca te donne juste un coup de vieux incessant : plus il prend de l’âge, plus toi aussi, et donc il est le témoin de ta décrépitude tout autant que toi tu es témoin de son épanouissement.

Et puis sincèrement, si on étudie de près l’état du monde, perso’ je trouve ça un peu égoiste, voir irresponsable de faire des gamins…

On va leur laisser quoi à la nouvelle génération : des pays en guerre, une planète qui fond par les deux extremités ( avec le risque de finir engloutis), des dictatures, de la pollution, des radiations nucléaires, des guerres pour le pétrole, des humains incapables de s’aimer entre eux, qui écrasent toute culture différente ( je suis sur que meme les extra terrestres se discriminent moins entre eux) , qui se battent encore pour savoir qui a le meilleur ami imaginaire, ou pour posséder la plus grosse quantité de ce maudit poison noir qui nous asphyxie,des terroristes qui se font sauter pour leurs idées, des gens qui trouvent ça plus important de regarder des débiles courir après un ballon, plutot que de renverser un systeme qui s’essoufle, qui les encule, et qui les réduit peu à peu en esclavage… C’est ça que vous voulez laissez à vos gamins, sérieusement ?

fin

Petite dédicasse aussi aux personnes ( parce que c’est pas forcément que des femmes) qui ont le culot de venir te faire des remarques du genre  » comment tu peux détester les enfants et devenir prof ? »

Alors de un, j’aurais pas le rôle de leurs parents, je serais là juste pour leur apprendre des choses, et qu’ils les assimilent ou pas, je m’en fous un peu je serais payée pareil ( evidemment je déconne sur ce point, je préfèrerais évidemment qu’ils comprennent les cours et s’en sortent ( mais ça veut dire quoi s’en sortir dans le systeme éducatif français, t’as beau de farcir des 18/20, t’as pas forcément plus de chances de « t’en sortir », et puis même les notes c’est une de ses calamités, enfin pardon je fais une disgression). Et puis enseigner, j’aime ça, transmettre des savoirs, pour essayer d’armer la jeunesse ( ouais je suis super vielle je sais) façe à ce monde merdique ça donne un but à mon existence. C’est vrai que je manque peut être d’autorité, et de confiance en moi pour me retrouver à faire cours à une classe de 35 ados, mais j’y travaille, et je sais que j’en suis capable

Ensuite à ceux qui me sortent des trucs du genre  » tu as le temps, tu en voudras quand tu auras trouvé le bon »

Pour commencer, pour que ce soit le bon, il faut qu’il n’ai ni envie de se marier, ni envie d’avoir de gamins ( ce qui reste assez rare, je vous l’accorde), et puis sincèrement, c’est pas parce que je vais me mettre avec un gus’ qui en veut que je vais me plier à ses quatre volontés…Comme j’ai pu le dire dans l’article qui parle de mon refus de me marier, j’ai pu me forcer et me convaincre que si la personne avec qui je suis, ça le rend heureux de se dire qu’il veut une famille, je n’ai qu’à me ranger de son coté…Mais aujourd’hui, j’ai compris que mes volontés et souhaits étaient plus importantes que ceux des autres, et qu’il est bien inutile de vouloir changer pour quelqu’un, ça me rendait malheureuse au fond. Je peux passer pour une égoiste, mais c’est ce que je pense… Bien sur qu’il faut faire des concessions quand on est en couple, mais il faut les faire pour soi, pour devenir une meilleure personne pour soi meme, pas pour contenter l’égo d’un psychopathe.

Et encore une fois, ne pas vouloir d’enfants ne veut pas dire que je ne veux pas construire avec quelqu’un, mais pour moi construire c’est habiter ensemble, être heureux dans sa vie, et heureux ensemble, voyager, rencontrer des gens, voir des concerts, des expositions, … Et pas se compliquer la vie avec trop de responsabilités…

Et enfin à tous ceux qui me disent  » tu ne sers à rien si tu n’as pas d’enfants »…

femmes-sans-enfants-300x251

S’ils entendent par là, que déja une vie doit être utile pour être heureuse, je ne suis pas d’accord, tu peux passer ta vie à faire des choses pas proprement utiles mais qui conviennent à ton bonheur, sans pourtant être un monstre d’égoisme…Et puis je préfère être utile en donnant du temps à des associations, des manifs, des voyages, en publiant des livres, en étant heureuse dans mon travail et dans ma vie amoureuse que de pondre des mouftards par paquets de douze. Et puis d’où, une femme est programmée pour enfanter ?

Déja de un, chez beaucoup d’especes animales c’est le mec qui s’occupe des gamins ( bon d’accord j’ai que les hippocampes en tête mais voilà c’est un argument crédible quand même), et de deux il faut laisser tomber cette idée complètement archaique qu’une femme doit donner la vie, élever ses enfants, faire les taches ménagères et fermer sa gueule bien gentillement…

Je ne dis pas que je suis déja une femme indépendante, meme si depuis quelques mois, j’ai beaucoup évoluée sur ma façon de penser, sur ce qu’a le droit de faire ou non une femme ( moi aussi je veux me promener à moitié à poil sans que ca choque personne, je veux être payée la meme somme qu’un male, et je veux qu’on arrete de me traiter de pute parce que je couche avec qui je veux bordel de merde, et des tonnes d’autres choses dans le genre,…) Je m’émancipe doucement mais surement, l’écriture du blog aidant fortement, puisque je me sens libre d’écrire sur n’importe quel sujet, sans me soucier une milli seconde de ce qu’on peut bien penser de moi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :