Je connais un violeur

Ça fait des années que je traîne sur le tumblr Je connais un violeur,je saurais pas trop pour quoi a vrai dire…J’ai commencée à me dire que j’avais été violée assez récemment au final…Et je m’en veux de m’en être rendue compte si tard, moi qui déteste le viol et les violeurs…

J’ai passé quatre ans avec ce mec, et je me pensais tellement amoureuse que je préférais mille fois rester avec lui, que m’en séparer, même si j’avais franchi le pas plusieurs fois, j’étais revenue sur ma décision à chaque fois, parce qu’il m’avait fait insidieusement croire que jamais je ne trouverais personne d’autre, que j’avais rien pour moi…Je me souviens encore d’un commentaire qu’il m’avait fait au téléphone, une semaine avant que je ne le quitte «  non mais tu sais y’a plein de meufs qui me courent après, alors si tu dépêches pas de venir me voir, je peux te remplacer comme je veux »

Mais commençons par le début, je l’ai rencontré quand j’étais encore au lycée, par mon frère,et il est « tombé amoureux » la première fois qu’il m’a vu…Mais je le considérais comme un ami au début rien de plus, mais je lui ai rendu son baiser lorsqu’il m’a embrassé dans une chaîne de fast-food connue.On s’est mis ensemble, et on a fait l’amour deux jours après être ensemble, chez une amie, alors qu’elle était au dessous de nous, dans sa mezzanine, c’était difficile, long, pénible et j’avais pas pris de plaisir du tout…D’ailleurs en y repensant, j’ai jamais pris de plaisir avec lui…

Je m’étais inventée un personnage de nymphomane, qui adorait le sexe, qui n’a pas de problème à le faire à n’importe quelle heure de la journée ou de la nuit, et surtout n’importe ou…Il avait détruit ma dignité, et lorsque ma famille me disait «  mais t’as pas de dignité à te faire tringler partout et dans des endroits sales », je ne comprenais pas, et me disait que c’était provisoire, qu’il n’avait simplement pas de chez lui, et que ça changerait une fois qu’il habiterait seul.

Il a d’abord habité chez ses parents, donc on se voyait chez des amis à lui , et à l’époque je ne prenais pas de moyen de contraceptions, et j’ai failli tomber enceinte.Mais j’ai réagi assez vite, et me suis mise a prendre la pilule, puis l’implant contraceptif.

Il venait aussi passer les week-ends chez mon père quand j’étais encore mineure, et on passait notre temps à baiser, et lorsque mon frère nous faisait des remarques sur le bruit qu’on faisait, il répondait plus ou moins «  je baise ta sœur si je veux, t’as rien à dire », et j’étais d’accord à l’époque… A cause de lui, je n’avais plus aucun respect pour moi, et je trouvais ça normal qu’il me baise dans des toilettes publiques… Au fond de moi, j’avais terriblement honte, et était d’accord avec tout ce qu’on pouvait me dire, mais je restais avec lui, par rébellion envers ma famille…

Puis je l’ai trompé, je ne sais plus bien pourquoi, parce que j’avais des périodes ou j’étais sans doute plus lucide et je tombais « amoureuse » d’autres, mais je pensais ne pas ressentir « le truc en plus » que je ressentais avec lui…Alors j’y retournais à chaque fois, et chaque fois il devenait plus collant, plus jaloux, plus possessif…Il me faisait des scènes quand je ne voulais pas aller en week-end « chez » lui : il a pas eu de chez lui avant un moment et squattait chez différents potes…Me faisait culpabiliser quand je préférais voir le restant d’amies que j’avais encore,et n’a même pas eu le courage de m’avouer qu’il m’avait trompé lorsqu’il l’a fait…Et moi comme une conne j’ai tout fait pour le récupérer, et me suis mise dans le crane que la demoiselle en question avait profité de lui…Et alors que je m’étais promis que si la personne avec qui je sors me trompe, je me barrerais tout de suite, et ben comme une conne je suis restée… Et j’ai supportée ces «  mais tu sais Hélène est bien mieux que toi, alors il va falloir donner de toi même si tu veux que je reste », et moi comme une conne j’étais «  bien sur chéri, je ferais tout ce que tu voudras »…

Et le sexe était de pire en pire, j’en avais plus du tout envie, mais je me forçais pour ne pas avoir à subir ses interrogatoires à rallonges, et ces «  si on couche pas ensemble, ça veut dire que tu m’aimes plus », alors je faisais l’étoile de mer, et attendait que ça passe…Et j’ai acceptée des tonnes de choses dégoûtantes, la sodomie, la fellation, de le regarder se masturber par webcam interposés…Et il a profité de moi pendant mon sommeil, quand j’étais trop fatiguée pour me débattre ou protester…

Et puis les endroits où il logeait étaient tous globalement dégueulasse, le ménage n’était jamais fait, tout était en bordel, la vaisselle sale,sans parler de ceux qui avaient des animaux à l’hygiène douteuse, tant est si bien que j’ai attrapée la gale à cause de lui, et je me suis fait insultée de tous les noms par ma famille…

Il ne se préoccupait jamais de mon plaisir,et n’avait jamais d’attention à mon égard…

Alors je sais pas si je connais un violeur, mais en tout cas, c’est un sacré connard, un manipulateur de première, et un mec toxique,et je suis bien contente de m’en être débarrassé une fois pour toutes.

Publicités

2 commentaires sur “Je connais un violeur

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :