Je suis végétalienne et (presque) végane

Bon pour commencer, je suis née dans une famille omni ( donc qui mange de tout),et j’ai toujours mangée de la viande avec appétit depuis que je peux m’en souvenir…Je n’avais aucune considération pour ce que pouvait ressentir les animaux,mon père tuait lui même les coqs que l’ont mangés comme coqs aux vins, et exception faites des tripes,des rognons,des pieds de porc, de la tête de veau, de la langue de bœuf et de la cervelle, j’adorais la chair animale…Que ce soit la viande, le poisson, les œufs,la charcuterie,j’étais une carniste pure et dure…

Quand j’ai eu 11 ou 12 ans mon père sortait avec une femme qui à l’époque était végétarienne, et je me souviens que je me moquais d’elle,parce que je trouvais ça stupide…

Puis il y a de ça un an, mon frère s’est rapproché du milieu queer grenoblois, et c’est la première fois que j’ai rencontrée des veganes convaincus, et ça a pour ainsi dire changer ma vie : je me suis mise à regarder des documentaires sur la souffrance animale, sur les abattoirs, la fourrure, le cuir,les conditions de détention des animaux destinés à la consommation humaine, la pêche,…

J’ai notamment regardée Le jugement de MagicCJack, qui a été une véritable révélation pour moi, ainsi que le documentaire Earthlings.

Et j’ai commencée à me dire que c’était tellement égoïste de se nourrir d’animaux morts, ou de choses provenant d’un processus non naturel ou non destiné à l’homme ( lait et produits laitiers et oeufs), et que si je pouvais vivre sans faire souffrir d’animaux sentients cela m’irait beaucoup mieux. Mais au delà de la nourriture, ça m’a fait ouvrir les yeux sur le monde autour de moi quelque part : les parcs aquatiques que j’avais adorée gamine sont des prisons inhumaines, certains zoos sont des cimetières, les animaux de cirques sont maltraités,violentés, tout ça pour amuser des humains, alors que ça n’est pas un comportement naturel, les animaux à fourrures sont mis à mort d’une façon terrible pour parader avec de la peau d’animaux morts sur le dos,

Alors bien sur, je ne suis pas à 100% vegane, parce que j’habite encore chez ma mere, et qu’elle n’achète rien de végane, ou qui puisse permettre de cuisiner des choses élaborées véganes,parce que c’est elle qui prépare les repas, et elle nous prépare encore parfois de la chair animale.

Mais j’essaie vraiment de me lancer sérieusement dedans : je mange le plus végétalien possible, et essaie de me documenter au maximum grâce aux sites d’associations tels  que L214, 269Life ou Vegan Impact, et même si je ne suis pas encore très militante, j’essaie de l’être davantage. Je suis abolitionniste, car bien trop amoureuse de la gente animale dans sa globalité pour vouloir leur faire du mal, je vois les welfaristes comme des tortionnaires adoucis….

Petit rappel : le welfarisme c’est la lutte pour des conditions de vie et d’abbattage plus humaines pour les animaux, mais pour moi ce n’est pas parce qu’ils meurent « heureux » que c’est bien… Loin de là

17021587_10212615020075113_260513401652789385_n

Il faut aussi avouer que je ne suis végétarienne que depuis un an,et qu’il m’arrive parfois de vouloir craquer : de regretter le temps où je mangeais des burgers saignants, ou des côtelettes d’agneaux par exemple, ou un bon morceau de fromage, ou encore une omelette, parce que j’étais très férue d’œufs. Puis je prends quelques minutes pour souffler et je me fais la réflexion suivante : ces quelques minutes de « plaisir » valent elles toutes les souffrances qu’elles ont engendrées ?

Mais il faut bien avouer que ce ne sera pas facile à tenir, entre les réflexions de ma mère du genre  » quoi X aussi tu peux pas en manger ? »…Non maman, je peux, mais je ne VEUX pas, c’est complètement différent, des autres membres de ma famille, et la torture des futurs repas de famille préparés par ma grand mère, qui ne voudra jamais entendre parler de régimes alimentaires « alternatifs »

 

Après j’ai conscience, qu’il me reste un long chemin à faire, et que la perfection dans le véganisme est très difficile voir impossible à atteindre, mais je me dis que petit à petit, j’arriverais à ne plus être un danger pour les animaux.

Pour aller plus loin :

http://www.cahiers-antispecistes.org/tous-les-numeros/

http://www.cahiers-antispecistes.org/abolitionnisme-versus-reformisme/

 

Vidéos :

 

Publicités

2 commentaires sur “Je suis végétalienne et (presque) végane

Ajouter un commentaire

  1. Génial l’article! C’est vrai que c’est pas simple tout ça.. je suis végétarien depuis seulement 3 mois mais je tire vraiment satisfaction de ce nouveau mode alimentaire! Je réfléchis petit à petit à l’option de devenir vegan, mais je pense y aller tout doucement.. 🙄

    J'aime

  2. Merci beaucoup 😀 moi j’ai décidée d’assumer mes habitudes alimentaires et mon « nouveau » mode de vie il n’y a que quelques jours, en le disant à ma mere,mais ça me trotte dans l’idée depuis des mois déja.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :